transformez-vos-coquilles-doeufs-en-engrais-naturel-pour-un-jardin-florissant-astuces-et-conseils

Comment les coquilles d’œufs peuvent révolutionner votre jardin : astuces et conseils !

Les coquilles d’œufs sont souvent vantées comme un produit « miracle » pour le jardinage et l’usage au potager naturel est très répandu. Cependant, la plupart du temps, leur efficacité est attribuée à des conditions peu favorables au ravageur ou à la maladie, ou à une disparition naturelle de ces dernières.

Coquilles d’œufs et limaces ?

Les coquilles d’œufs ne sont pas efficaces pour éloigner les limaces des cultures. Pour former une barrière, il faut les broyer finement, mais cela ne les empêchera pas de se déplacer, comme le montre une vidéo.

Conditions peu propices à une invasion de limaces

Les limaces n’ont pas envahi les cultures car les conditions ne sont pas favorables, comme le temps sec et un sol riche en matières carbonées. Une pratique ou un traitement particulier peut aussi tenir les limaces à distance. Il est possible également que les limaces aient trouvé de la nourriture plus appétissante ailleurs dans le jardin.

Coquilles d’œufs et cloque du pêcher ?

comment-les-coquilles-doeufs-peuvent-revolutionner-votre-jardin-astuces-et-conseils
La cloque du pêcher est une maladie grave qui affecte principalement le pêcher, la prunier et l’abricotier. Elle est causée par un champignon microscopique, Taphrina deformans, qui se propage sous forme de spores. Les symptômes incluent des cloques sur les feuilles et les fruits, qui affectent la qualité et la quantité de la récolte.

Conditions peu propices au développement de la cloque

La cloque est sensible aux conditions climatiques pluvieuses et humides, tandis qu’elle ne survit pas en période sèche et chaude.

La cloque disparaît naturellement…

La cloque cessera de se propager lorsque les conditions météorologiques s’amélioreront. Bien que des recommandations à propos de l’utilisation des coquilles d’œufs non cuites pour combattre la maladie soient répandues sur le web, cela n’aura aucun effet sur son développement.

A lire : Tomates : Comment prévenir la nécrose apicale ou le Cul Noir ?

Le cul noir est une affection qui affecte particulièrement certaines variétés de tomates et se manifeste par le noircissement et la pourriture de la partie opposée au pédoncule. Bien que la partie non touchée soit consommable, les jardiniers préfèrent récolter des tomates saines. Pour limiter les risques de cul noir,...
Lire la suite

Coquilles d’œufs et nécrose apicale ?

Conditions peu propices au développement du cul noir

Une terre équilibrée en calcium est moins propice au développement du cul noir. L’exemple de Jacques est révélateur : de nombreuses tomates souffraient de cette maladie physiologique l’année précédente. Suite à des apports adaptés de matières organiques, la terre s’est révélée plus fertile et aucun cas de nécrose apicale n’a été constaté. Jacques a également placé des coquilles d’œufs aux pieds des plants, mais ce sont les apports qui ont eu le plus d’influence. Arroser plus régulièrement est une autre méthode pour prévenir la nécrose apicale.

Le cul noir disparaît naturellement…

Il est fréquent que la nécrose apicale touche les premières tomates, en particulier celles de forme allongée. Cependant, le système racinaire se développant plus tard, le calcium commence à être disponible. Il est aussi difficile pour les éléments présents dans le sol de se réchauffer et de devenir ainsi disponibles. Le jardinier peut alors conclure à tort que les coquilles d’œufs sont la cause de la disparition de la maladie, alors qu’elle s’est simplement arrêtée pour d’autres raisons. De plus, aucune expérimentation n’a pu démontrer l’efficacité des coquilles d’œufs à court ou long terme sur le cul noir ou la cloque du pêcher. Pourtant, cette croyance persiste et est propagée par les forums et blogs de jardinage.

Alors que faire des coquilles d’œuf au jardin ?

Les coquilles d’œufs peuvent être utilisées en compostage de surface ou au compost comme une source supplémentaire de matières organiques et de calcium. Toutefois, elles pourraient également attirer des rongeurs. Il est conseillé de s’en remettre à son propre jugement et à ses expériences. Si l’on dispose d’une expérience fiable prouvant l’efficacité des coquilles d’œufs pour lutter contre les limaces et autres maladies, il est recommandé de partager cette information.